SERTORIUS


SERTORIUS
SERTORIUS

SERTORIUS QUINTUS (\SERTORIUS 121-\SERTORIUS 72)

«Rome n’est plus dans Rome, elle est toute où je suis.» Ainsi parle Sertorius dans la tragédie de Corneille. Sertorius est en effet le seul homme politique de la République romaine qui ait fait sécession entre \SERTORIUS 83 et \SERTORIUS 72. Connu pour son courage, il sert Marius contre les Teutons en \SERTORIUS 102, devient tribun militaire en Espagne en \SERTORIUS 97, et perd, en tant que questeur, un œil au cours d’une bataille en \SERTORIUS 91. Ayant pris le parti de Marius contre Sylla, il est nommé en \SERTORIUS 83 gouverneur des Espagnes. Son absence de xénophobie, son sens de la justice lui attirent la reconnaissance des peuples de l’Ibérie. Il doit fuir un moment devant les armées envoyées par Sylla et il s’installe provisoirement à Tanger où il enrôle des Maures dans son armée mi-romaine, mi-indigène. Il ne veut pas rester, comme le dit Jérôme Carcopino, dans l’exil doré d’une sorte d’île d’Elbe, et il entreprend la reconquête de l’Espagne sur Rome, avec le concours des populations autochtones, des pirates et des transfuges romains proscrits par Sylla. Très populaire, toujours suivi d’une biche blanche apprivoisée, ce qui le teinte de divinité, Sertorius, de rebelle devient usurpateur. Il crée en Espagne un État romain, avec un Sénat. Il allège les impôts, se montre conciliant et diplomate avec ses sujets, et il fait régner enfin la concorde dans une Espagne jusque-là en révolte. Sertorius cherche aussi à négocier avec Mithridate, roi du Pont, de façon à prendre Rome en tenaille. Il souhaite surtout faire de l’Espagne une base d’attaque pour conquérir le pouvoir à Rome même. Cependant, il se heurte à la formidable puissance romaine et au génie militaire de Pompée, en dépit de la guérilla qu’il leur oppose. En \SERTORIUS 72, il est assassiné par ses officiers qui cherchent à traiter avec Pompée. Sertorius, tout rebelle qu’il fût, a donné l’exemple d’une colonisation intelligente; il a ouvert la voie aux méthodes de la romanisation, en associant les peuples conquis aux décisions politiques. Il a montré que Rome pouvait vivre pacifiquement avec ceux qu’elle avait naguère soumis.

Sertorius
(Quintus) (v. 123 - 72 av. J.-C.) général romain. Compagnon de Marius, il tenta, après le triomphe de Sulla, de constituer un état indépendant en Espagne (83 av. J.-C.), où il résista victorieusement à Metellus et à Pompée, avant de périr assassiné.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sertorius — Sertorius,   Quintus, römischer Politiker, * Nursia um 123 v. Chr., ✝ 72 v. Chr.; Anhänger des Marius, seit 83 v. Chr. Statthalter in Spanien, das er in der Zeit des Sulla von Rom unabhängig zu machen suchte. Den Krieg um Spanien konnte Pompeius… …   Universal-Lexikon

  • Sertorĭus — Sertorĭus, Quintus, aus Nursia im Sabinerland, studirte in Rom Rechtswissenschaft, wurde 105 v. Chr. Soldat u. focht dann unter C. Servilius Cäpio gegen die Cimbern; 97 ging er unter C. Didius als Tribunus militum nach Spanien, wurde nach seiner… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sertorĭus — Sertorĭus, Quintus, röm. Feldherr, geb. zu Nursia im Sabinerland, bahnte sich durch Tapferkeit und Feldherrngeschick im Kriege gegen die Cimbern und Teutonen und im Bundesgenossenkrieg den Weg zu Ansehen und Ehrenstellen, schloß sich im… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sertorius — Sertorĭus, Quintus, röm. Feldherr, aus Nursia, gehörte im ersten Bürgerkrieg zur Partei des Marius und verteidigte sich als Proprätor seit 82 v. Chr. in Spanien glücklich gegen die Heere der sullanischen Partei, zuletzt gegen Pompejus, ward 72… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Sertorius — Sertorius, Quintus, röm. Feldherr, geb. zu Nursia, war im Bürgerkriege auf Seite des Marius der einzige menschliche Parteiführer, entwich nach Sullas Sieg nach Spanien und organisirte mit andern Flüchtlingen ein span. Heer, mit welchem er sich 9… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Sertorius — Quintus Sertorius, né vers122 av. J. C. à Nursie en Sabine (au nord est de Rome) et mort en 72 av. J. C.) à Osca en Hispanie est un général et homme politique romain. Sommaire 1 Un grand général de la République 2 Un des chefs du parti marianis …   Wikipédia en Français

  • Sertorius — Quintus Sertorius (* 123 v. Chr. vermutlich in Nursia; † 72 v. Chr.) war ein römischer Politiker und Feldherr. Er stammte aus einer Ritterfamilie aus Nursia im Land der Sabiner und nahm als Offizier an verschiedenen Kämpfen teil, so gegen die… …   Deutsch Wikipedia

  • SERTORIUS — I. SERTORIUS Fontanerius, Anglus, flornit saecul. 14. Franciscani Ordin. minister Generalis creatus, A. C. 1356. dein Archiepiscopus Ravennae, sub Innocentio VI. evasit, purpurâque donatus, obiit A. C. 1362. Scripsit Commentat. in Augustin. de… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Sertorius — biographical name Quintus circa 123 72 B.C. Roman general & statesman …   New Collegiate Dictionary

  • Sertorius — /seuhr tawr ee euhs, tohr /, n. Quintus /kwin teuhs/, died 72 B.C., Roman general and statesman. * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.